piscines ecologiques

Économie d’énergie en copropriété : comment ça marche ?

Intérieur, Appartement, Melbourne

Les immeubles de logement individuel et en copropriété sont les principales sources d’émission de gaz à effet de serre, et leur rénovation devient primordiale pour une meilleure maîtrise de l’énergie. Ladite rénovation est assez complexe dans le cas des copropriétés, d’autant que plus de 75% d’entre elles ont été bâties après la seconde guerre mondiale, dont une importante partie après 1949, n’ayant ainsi été soumis à aucune règlementation thermique. Ces logements sont extrêmement énergivores, en raison de l’absence d’isolation entre autres. Quelles sont les difficultés rencontrées et comment mener des travaux d’économie d’énergie dans ces logements collectifs ?

 

Les difficultés rencontrées

La plupart des occupants des copropriétés sont des locataires et selon plusieurs sondages réalisés, les propriétaires sont peu nombreux à vouloir entamer des travaux d’économie d’énergie dont le coût est certes assez lourd. Quant aux propriétaires occupants de ces logements, ils sont pour la plupart des ménages à faibles ressources ne disposant pas toujours des fonds nécessaires pour lancer des travaux d’optimisation énergétique.

Cependant, un récent texte de loi prévoit que les logements énergivores ne peuvent plus être mis en location à partir de 2023 pour les bâtiments à étiquette énergétique F.

 

Les aides financières pour enclencher les travaux

C’est pour venir en aide à ces copropriétaires (occupants et bailleurs) que le gouvernement a mis à leur disposition un panel d’aides financières, dont certaines peuvent être cumulées. Les subventions seront versées au syndic de copropriétés qui se charge d’organiser les travaux sur les parties communes, tandis que d’autres seront octroyées au copropriétaire dans le cadre de la rénovation énergétique sur les parties privatives. Parmi les subventions dont les copropriétaires peuvent bénéficier : la prime d'énergie en copropriété.

Pour cela, les copropriétés doivent être soumises à un DPE collectif ou un audit énergétique avant le lancement des travaux sur les parties communes. Des votes à l’assemblée générale sont organisées par le syndic afin de définir les modalités sur l’exécution proprement dite des travaux.

Postez un avis à cette enquête

Les publications similaires de "La piscine écologique"

  1. 17 Mai 2021Se relaxer dans un spa253 clics
  2. 27 Fév. 2021Une connexion familiale369 clics
  3. 16 Oct. 2020La détente passage obligatoire par le jacuzzi !554 clics
  4. 2 Oct. 2020Un jacuzzi pour votre maison : conseil d'agencement543 clics